Partagez | 
 

 {{ Génèse ;; L'histoire du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 22

Date d'inscription : 24/07/2011


MessageSujet: {{ Génèse ;; L'histoire du monde   Sam 9 Juin - 3:37

Même les monstres ont une histoire.


« La Génèse »
→ L'histoire d'une fin du monde


23 Avril 2055

« L'éclair de lumière iridescent que nous venons d’apercevoir semble avoir atteint la ville de New York après être entré en collision avec les côtes Est et Ouest des états-unis. Nous ne savons pas, à l'heure actuelle, de quoi il s'agit. Ni pourquoi personne n'a pu prévenir de cette miraculeuse apparition. Nous sommes touchés par la main de Dieu en ce Jour bénit...... »

L'image et le son se coupèrent là.

Nul n'entendit, ni ne vit, plus jamais cet éclat lumineux apparut dans le ciel aux alentours de deux heures du matin. Il n'y avait de toute façon plus personne pour en témoigner. Ce funeste jour marqua cependant le début d'une nouvelle ère. Quelques irréductibles parmi les rares survivants pensèrent effectivement que l'Être que l'on appelait Dieu nous avait bénis. Pour nous, âmes errantes dont les familles et les amis furent brûlés dans leur sommeil, il s'agissait plutôt d'une malédiction. D'après les maigres rapports que l'on put obtenir, peu d'hommes et de femmes survécurent à cette funeste nuit du 23 Avril. Et l'on ne rapporta jamais la présence du moindre enfant. De ce que nous connaissions du monde, il semblait ne plus rien rester si ce n'est une terre calcinée vide de toute vie. Nous étions peu, très peu à avoir survécus et l'anarchie s'installa bien vite.


Pendant plus de 30 ans, on entendit parler de cannibalisme ; Des bruits qui couraient entre les décombres des plus importantes villes. La Terre était soumise régulièrement à des mouvements tectoniques, détruisant le peu d'espace qui nous restait pour nous abriter et nombres de pays furent engloutis par les eaux. On considéra bientôt ceci comme l'apocalypse si souvent dépeint dans les Livres Saints. On pensa rapidement qu'aucun d'entre nous ne survivrait dans les prochaines 50 années mais nous avions tord. Car malgré nos morts, malgré les famines et les pestes qui s’abattaient sur nous tels des fléaux. Nous avons trouvé le moyen de survivre, nous adaptant à ce nouvel environnement stérile ou seul semblait pousser les arbres morts et les ossements.



An 210 après la Grande Dévastation


D'après les anciens documents retrouvés dans les décombres de certaines capitales, cette année correspondrait à peu près à l'an 2265 de la précédente ère. Depuis plusieurs mois, la terre à cessé son tremblement continuel. Il semblerait qu'elle se soit stabilisée pour ne former qu'un seul et unique continent. Des Survivants dont nous avons autrefois entendu parler, il ne reste plus rien. Pas même un souvenir. Et seule certaine légendes laissent paraître ce que pouvait être le monde autrefois. Moi qui suit dans le secret, je prends ici le risque de vous faire partager quelques bribes de ces textes que l'on pourrait jugés comme des références hérétiques.

« La vie à repris son court, nous ne sommes plus les âmes errantes que nous étions autrefois. Nous avons trouvés le moyen de survivre en nous séparant des plus grandes faiblesses de l'être humain. Lors du Cataclysme, certains d'entre eux se sont réfugiés dans le peu de forêts qui restait. Des espaces aussi dangereux qu'ils étaient stériles mais il nous a été rapporté qu'ils ont, au fil des ans, développés des capacités physiques que ceux rester près des décombres n'ont put acquérir. Sur l'impulsion de quelques hommes, des croisements ont aussi été effectués parmi les meilleurs spécimens vivant dans ces mêmes décombres. Nous n'étions plus alors hommes ou femmes, simplement un mâle alpha et sa femelle, sélectionnés pour faire évoluer la race des hommes. Nous avons appris a vivre avec, nous qu'ils avaient sélectionnés comme les sauveurs de ce monde. Nous nous distinguions de ceux vivants dans les forêts et de ces humains normaux de trop faible constitution... »

Au fil des ans, les choix de certains et les applications génétiques d'autres permirent une évolution non négligeable de la race humaine. Permettant ainsi de déclarer comme différents les hommes et les femmes issus de ces trois peuples. Ceux dont les attributs génétiques furent les meilleurs devinrent bien vite la pierre angulaire de notre nouveau monde. Ne restait que les autres, ceux s'étant réfugiés dans les bois calcinés et qui développèrent leurs propres aptitudes puis ceux que l'on ne voulut pas prendre en compte. Les reliques de l'Ancien Temps comme disent certains. Réduit au rang de simples esclaves lors de l'apparition des Grands Royaumes. Nous en avons vus deux naître... Ensembles puis séparément.

Puis tout s'est stoppé encore une fois. La Roue du Temps semble nous avoir écartée de sa course, bloquant ces évolutions que l'on souhaite aujourd'hui à tout pris préserver. Ils sont peu ceux que l'on juge génétiquement supérieurs ; très peu mais leurs aptitudes et les excès de consanguinités ont fait d'eux de fiers, si ce n'est de redoutables dirigeants. D'un bout à l'autre des terres que nous connaissons actuellement, ils semblent régner en maître sur nos espaces stériles.

« De ce que l'ancien monde connaissait nous avons tout perdu. Rien n'a survécu alors que l'iridescente lumière nous frappait. Nous sommes hommes ou femmes, améliorés ou non avant que tout se stoppe et cette histoire de notre première Ere ne fait que commencer alors que les grands Royaumes sont maintenant installés. »

Extraits des Mémoires D'Eamon.
« Compilation de textes anciens et nouveaux »
Livre Interdit en l'an 245.


An 235 après la Grande Dévastation

Le Royaume est né.

Sous l'impulsion des êtres génétiquement plus avancés que l'on nomme aujourd'hui Varanas, la construction de la Cité Royale vient de s'achever. Nombre d'entre nous, simples humains, avons perdu la vie dans cet ouvrage insensé. Et si ce n'est pas le cas, c'est uniquement car certains sont encore enfermés dans les bunkers à subirent des améliorations technologique. A moins qu'ils ne soient regroupés autour de cette tour qu'ils considère comme la ville du futur pour la race humaine.

Depuis que la terre à cessé de trembler, d'autres endroits se sont vus engloutis par les eaux ou ravagés par les flammes. Nos ainés disent que plus rien ne doit rester pour que la Nouvelle Ere s'installe définitivement et que la vie reprenne son court. Comme tous ceux vivants encore ici bas, nous nous sommes ralliés au Royaume nouvellement construit et plein de promesses d'avenir ; nous n'imaginions pas que nous étions en train de sceller l'avenir de nos enfants et de leurs descendants.


An 1025 après la Grande Dévastation

Le Royaume s'étend maintenant sur une bonne partie des terres émergées. La nature a lentement repris ses droits au fil des siècles et si l'anarchie la plus totale règne en dehors du Royaume, c'est une toute autre musique qui se joue à l'intérieur des murs qui ont été érigés en l'An 235.

Aujourd'hui, la plupart des hommes ne sont que des esclaves ou des soldats. Nous avons pour vocation de servir et de mourir pour le bien des Varanas et ceux qui ne respectent pas cette règle semblent s'évanouir dans la nature. On raconte que les bunkers sont une nouvelle fois habités et qu'une guerre à éclatée au pied de la Chaine de Palamis suite à la découverte d'un livre de la Destinée. Mais est-ce vraiment le plus important ? Nos livres ont tous été détruits, nul ne sait plus vraiment lire de toute façon et nous avons bien du mal à communiquer entre nous tant les dialectes se sont répandus dans ce vaste monde.

On dit que les Exosylves ont une langue propre, tout comme les gens des Bunkers et ceux qui se sont exilés dans les terres sauvages. Mais qu'importe, nous souhaitons seulement être à l'abri des murs du Royaume. Ici, la vie n'est pas des plus simple depuis la mort de la Reine Astrie et les Varanas commencent à nous décimer en s'entretuant pour s'emparer du trône. Mais les Hommes Dieux sont tout. Ils vivent plus longtemps que nous, en savent plus long que nous et sont plus fort que nous. Notre seul choix est de servir ou de périr et nombre d'entre nous le font avec plaisir. Nous sommes les hommes; les humains... Ceux qui ne sont rien si ce n'est de la chair à canon mais nous n'avons pas d'autres choix. Nous avons accepté notre destin.

Nous n'étions pas destinés à naitre aussi puissant que les Varanas ou aussi libre que les Exosylves et nous en avons pris pleinement conscience au cours des derniers siècles...

On redécouvre à peine les reliques de la précédente ère et les dégâts causés par les radiations nucléaires sur la faune et la flore. On dit qu'Andras et les Bunkers regorgent de technologie et qu'avant la Grande Dévastation il y en avait partout. Malheureusement, le petit peuple ne peut, ni ne doit y avoir accès et même les Varanas du Royaume se refusent à l'utiliser.
Ils disent que c'est pour le bien de tous mais nombre d'entre nous pensent que c'est uniquement pour leur propre bien. Certains disent qu'ils ont peur de ce que l'on pourrait découvrir dans les Bunkers. Peur de voir leur monde s'éteindre maintenant qu'un nouveau Doyen est monté sur le trône mais qu'importe... Nous n'avons pas notre mot à dire, nous ne l'avons jamais eu et ne l'aurons plus jamais. Nos ancêtres pensaient que le Royaume serait notre salut, il ne s'agit en vérité que d'une tombe à ciel ouvert.

(c) le staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://underthewall.forumgratuit.org
 

{{ Génèse ;; L'histoire du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Under The Wall. :: Le Commencement d'Une Sanglante Histoire. :: Avant Propos.-